ACCUEIL
ACCUEIL SOMMAIRE ADMINISTRATEUR LIENS

TWEETTER

NIKOS KAZANTZAKI

NIKOS KAZANTZAKI

L'HOMME
Biographie
Témoignages
DANS LES PAS DE KAZANTZAKI
Voyage en Crète
Le musée NK à Varvari
Heraklion
Naxos

Paris
L'OEUVRE
Romans
Essais et entretiens
Théâtre
Poésie
Voyages
Livres pour enfants

SE PROCURER L'OEUVRE
Rééditions !!

Librairies

Bibliothèques

  Bibliothèques en ligne

LIRE & PARTAGER L'OEUVRE
   Critiques et conférences
Adaptations
  Spectacles et créations
A l'école

ELENI SAMIOS- KAZANTZAKI
  Un espace dédié à Eléni ?
Biographie
  Interview
L'oeuvre
On parle d'Eléni
Eléni et la SIANK
MANUSCRITS INEDITS
NIKOS A UN DE SES TRADUCTEURS
Courrier et transcription
NIKOS ET ELENI A YVETTE RENOUX-HERBERT
Présentation, courriers et transcription
NIKOS ET ELENI A JEAN HERBERT
Présentation
Courriers
ELENI A LISE PUAUX
  Présentation Courriers :
1948-1950
1951-1957 1960-1983
BIBLIOTHEQUE
Textes
Textes inédits !
Citations
ALBUMS PHOTOS
COLLECTION YVETTE RENOUX-HERBERT
COLLECTION MUSEE VARVARI
et
COLLECTION NIKI STAVROU
  Avec Nikos
Après Nikos
Portraits
Kazantzaki

A l'affiche !!!

Assemblée Générale

le 27 octobre à 14 h à Paris, 85 rue Lepic chez Yvette Renoux-Herbert

 

PETITE LECTURE DU MOIS :

Pour donner envie de relire Zorba, voici deux traductions d'un extrait, dont la nouvelle, celle de 2015 !

 


  

     Le ciel était plein d'étoiles, la nuit au-dessus de nous ruisselait, toute bleue ; en nous, notre coeur voulait guérir, mais il se retenait.
     "Fais-lui tes adieux pour toujours, pensais-je, regarde-le bien, jamais plus, jamais plus tes yeux ne reverront Zorba !"
     Je fus sur le point de me jeter contre la vieille poitrine et de me mettre à pleurer, mais j'eus honte. J'essayai de rire pour cacher mon émotion, je n'y parvins pas. Ma gorge était serrée.
     Je regardai Zorba tendre son cou d'oiseau de proie et boire en silence. Je le regardais et mes yeux s'embrumaient ; quel est donc ce mystère atroce, la vie ? Les hommes se rencontrent et se séparent comme les feuilles  que chasse le vent ; en vain, le regard s'efforce de retenir le visage, le corps, les gestes de l'être aimé ; dans quelques années on ne se rappellera plus si ses yeux étaient bleus ou noirs.
     "Elle devrait être de bronze, elle devrait être d'acier, l'âme humaine, criai-je en moi-même, et non de vent !"

Nikos KAZANTZAKI, Alexis Zorba, Traduit du grec par Yvonne Gauthier, Pocket, 1981,
p. 335

     Le ciel était constellé d'étoiles, la nuit, au-dessus de nous, lançait des étincelles. Nous sentions en nous notre coeur prêt à gémir, mais il se retenait.
     "Tu peux lui faire tes adieux pour toujours, me disais-je, regarde-le bien, tes yeux ne reverront plus jamais Zorba !"
     Je fus sur le point de me jeter dans ses bras et de laisser couler mes larmes, mais la honte me retint. Je faillis éclater de rire pour cacher mon désarroi, mais je ne le pus. J'avais la gorge nouée.
     Je regardais Zorba tendre son cou mince et osseux et boire en silence. Et, en le regardant, je songeais que cette vie est vraiment un étonnant mystère. Les hommes se rencontrent et se séparent comme des feuilles d'automne chassées par l'orage. Et on essaie en vain de retenir par le regard la silhouette, le visage, les gestes de celui qu'on aime. Mais on ne se souviendra même plus, quelques années plus tard, de la couleur de ses yeux...
     "L'âme humaine devrait être faite de bronze ou d'acier, me dis-je, et non de vent !"

Nikos KAZANTZAKI, Alexis Zorba, Traduit du grec par René Bouchet, Editions Cambourakis, 2015, p. 370

 

 
 
LES AMIS DE NIKOS KAZANTZAKI

LES AMIS DE NIKOS KAZANTZAKI

LA SOCIETE INTERNATIONALE

Affiche de son 20° anniversaire (2008)

Présentation

LA SECTION FRANCAISE
Bureau et CA
Manifestations de l'année en cours
Comptes-rendus des AG et archives
Statuts
Le Cinquantenaire et les Diaporamas
Bulletin d'adhésion

NOS PARTENAIRES

Editions Cambourakis

  Association Grèce-sur-Seine
Librairie Desmos

Littérature insulaire

Les amis de Panaït Istrati

MANIFESTATIONS EN PARTENARIAT 

  Jumelage des musées  Schweitzer et Kazantzaki

  Programmation du film "Zorba-leGrec"

ECRIVEZ-NOUS


kazantzaki@free.fr

A cette adresse, envoyez-nous les textes de Kazantzaki que vous aimez, des citations, des articles, etc... ou tout simplement vos remarques ou vos idées !