LE JARDIN DES ROCHERS

1 Maître, demandai-je à Bergson, pourriez-vous me donner en un seul mot l’essence de votre philosophie ? Bergson réfléchit un instant puis lâcha le mot magique « Mobilisation ! ». Quand nous nous trouvons devant un obstacle, nous devons mobiliser toutes les forces de notre âme pour triompher de l’obstacle. Je mobilisai toutes mes réserves de courage et de joie et m’efforçai de transformer la rumeur incohérente de chaque jour en une note claire.
2 Deux voix luttent en moi : le cerveau : « Pourquoi perdre notre temps en poursuivant l’impossible ? » ; mais une autre voix, le cœur résiste et crie : "Ne reconnais jamais les limites de l’homme ! Brise les limites ! Renie ce que tes yeux voient ! Meurs et déclare : la mort n’existe pas."
3 Le Japon m’a appris que l’on peut dresser sa tente sans trembler sur un volcan, non seulement dresser sa tente mais y bâtir notre maison…La carpe s’élance à courant et l’emporte sur les forces terribles qui la poussent en bas ; elle est l’emblème (du Japon), de l’élan vital ascendant qui remonte la matière.
4 Je ne brûle pas comme un incendie ; je brûle tout doucement comme une petite lampe à huile.
5 Les souffrances sont autres… Avoir un enfant et le perdre. C’est le seul ah ! qui existe au monde.