N.Kazantzaki 

 

LE PAUVRE D'ASSISE

 

 

 

 

 

- Frère Léon, pour commencer, nous allons faire les petites choses faciles et, petit à petit nous nous attaquerons aux grandes. Et quand les grandes choses seront faites, nous entreprendrons les
choses impossibles. Comprends-tu ce que je te dis ?
- Les chose impossibles, frère François ? Fis-je effrayé. Que veux-tu dire ?
- Rappelle-toi cet ermite renommé qui vivait au sommet d'un arbre. C'est toi qui m'en a parlé. Quand tu lui as demandé un conseil, ne t'a-t-il pas dit : "Atteins le but que tu peux atteindre ? Et quand
tu l'as prié de t'en donner un second, ne t'a-t-il pas répondu : "Atteins le but que tu ne peux pas atteindre ?"
- Eh bien, Frère Léon, nous atteindrons le but que nous ne pouvons pas atteindre.
Pour la première fois, ce soir-là, je compris que tout se tient et que derrière la plus humble besogne quotidienne se trame le destin de l'homme. François était profondément bouleversé lui aussi. Il sentait qu'il n'est pas de grande ou de petite tâche et que poser un caillou sur un mur en ruine, c'est redresser le monde qui menace de tomber, redresser l'âme qui chancelle.


Extrait proposé par Zygmunt Blazynsky